A Puylaurens, le COC s’impose 38-0 (mi-temps : 24-0 )
Pour Castelnau : 5 essais de Macarie (7), Couture Romain (19), Lasbouygues (38), Sabrié (59) et Venturato (79). 4 transformations et une pénalité (28) de Guilhem. 1 transformation de Letourneur
Compo : Etienne, Sabrié, Marin Grégory, Sanchez, Rembault, Couture Romain (cap), Barraud Guillaume, Macarie, Lasbouygues, Letourneur, Monferrand, Ramaut, Ricard, Guilhem, Venturato. Olivier, Pouyatos, Lalbertie Nicolas, Couture Maxime, Sanson, Vanrapenbusch, Lalbertie Franck

Des débuts prometteurs

Malgré quelques interrogations sur leur niveau de forme et l’absence de nombreux joueurs (Gaydou, Gleye, Chambily, Casez, Marie), les Lotois attaquent tambour battant en envoyant un maximun de jeu et en monopolisant la balle pour enchainer les lancements. C’est donc en toute logique qu’ils vont inscrire 2 essais durant les 20 premières minutes pour prendre le score face à de vaillants, mais limités adversaires. Une pénalité puis un essai somptueux de Lasbouygues sur un nouveau ballon récupéré dans sa moitié de terrain, puis bonifié par Letourneur et Monferrand creuseront un écart conséquent avant la pause.

La seconde période sera un peu plus brouillonne (la chaleur faisant effet) mais cela n’empéchera pas le COC de se faire plaisir et c’est Sabrié, opportuniste, qui ira en dame suite à un gros pressing collectif qui fera tomber le ballon au demi d’ouverture tarnais dans son en-but, le talonneur étant le plus prompt pour aplatir. Enfin, Venturato conclura la marque sur un petit côté joué parfaitement avec son compère Vanrapenbusch.

Castelnau a bien abordé ce premier rendez-vous en faisant preuve de sérieux et d’application. Pour Phillipe Bouton (et le capitaine Couture) ce n’est pas la plus belle victoire mais elle est très importante pour le mental, surtout que le groupe Lotois était renouvelé à 50 % par rapport à sa finale de l’an passé. Pour autant, tout n’est pas parfait et il faut continuer à bosser.

Mention à Sabrié, repositionné au talonnage et à Macarie, pour son retour à la compétition.