A Castelnau, le COC s’impose face à Capdenac 20-3 (mi-temps : 13-3)
Pour Castelnau : 3 essais de Sabrié (21), Benchriff (37) et Gaydou (66). 1 transformation de Guilhem et une pénalité (6) de Venturato.
Pour Capdenac : 1 pénalité (34)
Compo : Debreux, Sabrié, Benchriff, Gleye, Gaydou, Carles, Couture R. (cap), Macarie, Lounici, Letourneur, Boutinon, Combes, Veau, Bénazet, Venturato.
Barraud, Etienne, Lemasson, Chambily, Guilhem, Nusset, Roux.

Castelnau tout bonus

Après une minute d’applaudissement en souvenir de Bastien Teulier, le match démarre avec des conditions difficiles du fait d’un fort vent, qui ne cessera pas de l’après-midi.

Et ce sont les Lotois qui vont mettre le plus d’envie durant cette rencontre, sans être mis en danger par des Aveyronnais très classiques dans leur jeu.

C’est donc Venturato qui va baptisé le nouveau tableau d’affichage par une pénalité à la 6’. Puis c’est au tour de Sabrié de concrétiser par un essai en coin. Le match retombe quelque peu au niveau de l’intensité et il faudra attendre la fin de la mi-temps pour voir un nouvel essai. Celui-ci fait suite à un judicieux jeu au pied de Lounici qui permet au COC d’hériter d’une mélée à 5, s’en suivra un départ de Macarie puis un relais au ras de Benchriff. 13-3 aux oranges.

Le second acte sera du même acabit avec des Lotois plus audacieux et une équipe de Capdenac qui se contente de faire un jeu sans passe. Des adverses qui plus est souvent sanctionnés par de simples pénalités, qui auraient méritées quelques cartons… Bref, la cérise arrivera tout de même à la 66’ avec un essai en force de Gaydou, suite à une pénaltouche, et qui apporte un bonus offensif ô combien précieux.

Félicitations à l’équipe et tout particulièrement à Florian Gleye pour les avants et à Nicolas Combes pour les trois-quarts.

Place désormais à un difficile déplacement chez le coleader L’Union Dimanche prochain.

La réserve gagne aussi avec le bonus, mais sans jouer car son adversaire a dû déclarer forfait.