A L’Union, le COC s’incline 62-7 (38-7)

Nouveau revers, très lourd, nouvelle désillusion pour un groupe en manque cruel de confiance.

D’entrée de jeu, les Lotois sont pris à la gorge, privés de ballons, défaillants sur les bases (2 touches perdues, 2 renvois manqués) et les Toulousains en profitent pour marquer par deux fois (6’ et 14’).

Castelnau tente alors de jouer de ses 22 mais deux mauvaises transmissions offrent deux cadeaux à leurs adversaires et leurs enfoncent un peu plus la tête au fond du sac. Pour autant, le COC réagit par l’intermédiaire d’Alexis Monferrand qui aplatit en bonne position. Malheureusement, la réaction locale ne se fait pas attendre, deux nouveaux essais sont marqués avant la pause pour un score de 38-7 aux oranges.

Le second acte ne sera qu’un long calvaire pour des Lotois déboussolés, sans maître à bord, subissant les assauts des Unionistes en pleine euphorie. Rajoutons de nombreux blessés (Etienne, Guilhem, A. Monferand et Llopis) au programme du jour et le match se termine sur un peu flatteur 62-7.

Il est clair qu’il a manqué énormément d’ingrédients aujourd’hui, en particulier de l’envie, de l’agressivité (et donc de la défense) mais il faut rester souder et viser désormais le maintien pour cette saison qui devient difficile du fait, entre autres, d’un appauvrissement de son effectif.

Pour L’Union : 10 essais (6, 14, 25, 31, 37, 40, 42, 48, 60 et 67) et 6 T.

Pour Castelnau : 1 essai de Monferrand (35) et une transformation de Llopis

Compo : Lalbertie, Sainz, Marin (cap.), Lemmonier, Gleye, Sanson, Mérian, Etienne, Lounici, Llopis, Coppo, Monferrand A., Veau, Guilhem, Venturato.
Sanchez, Pages, Monferrand V., Lherm, Couture F., Combes, Boutinon.