A Fronton, le COC s’impose face à l’entente Villemur-Fronton 16-12 (mi-temps : 13-0)

 

La qualification est acquise et voilà bien le principal de cette rencontre tendu, serrée et finalement indécise jusqu’au bout.

La partie débute idéalement avec une pénalité de Letourneur dès la deuxième minute mais le COC, déjà très diminué par les absences, va enchainer les coups durs. C’est tout d’abord Lemasson qui sort sur KO à la 5’, puis Macarie au quart d’heure (entorse cheville) et Debreux en suivant (épaule).

Logiquement les locaux mettent donc la main sur le ballon et dominent les débats sans toutefois être réellement dangereux. Castelnau ne rompt pas et va même inscrire un essai à 7 points par l’intermédiaire de Ricard, bien mis dans l’intervalle par Letourneur. Ce dernier inscrira d’ailleurs une nouvelle juste avant la pause. 13-0 aux oranges.

Au retour des vestiaires, les Hauts-Garonnais ne faiblissent pas et inscrivent un essai par leur bouillant talonneur. La rencontre s’équilibre quelque peu et Guilhem redonne 9 points d’avance sur pénalité à la 59’. Castelnau se montre de manière générale plus dangereux sur ses ballons mais manque de tuer le match à plusieurs reprises et comme souvent, ce sont les locaux qui vont bénéficier de quelques cafouillages Lotois pour marquer en coin et revenir à 4 longueurs. Le match restera tendu jusqu’au bout mais le score ne bougera et verra le COC lever les bras au ciel après une belle débauche d’énergie.

Place désormais à un week-end de repos bien nécessaire avant un huitième de finale, probablement sur les terres d’un premier de poule.

 

Pour Castelnau : 1 essai (34) de Ricard, une transformation et deux pénalités (2,40) de Letourneur et une pénalité (59) de Guilhem.
Pour Villemur-Fronton : deux essais (50 et 75) et une transformation.
Compo : Etienne, Marin, Lalbertie, Couture R., Benchriff, Ricard, Lemasson, Macarie, Lounici, Letourneur (cap), Ramaut, Marie, Combes, Benazet, Venturato. Debreux, Lherm, Guilhem, Coppo, Monferrand.